Bois, PVC, fibrociment : comment choisir son bardage ?

Bois, PVC, fibrociment : comment choisir son bardage ?

Qu’est-ce qu’un bardage ?

“Le bardage est, en architecture et en construction, constitué par la couche superficielle extérieure du bâtiment, généralement composé de bois, de métal ou de matériaux composites.”

WIKIPEDIA

Ce revêtement extérieur, installé directement sur la structure de votre habitation a plusieurs utilités :

  • Esthétique tout d’abord, puisqu’il offre une seconde peau à une maison ;
  • C’est d’ailleurs l’occasion de masquer d’éventuelles fissures et marques du temps à vos murs anciens ;
  • Enfin, en construction ou en rénovation, le choix du type de bardage peut permettre d’optimiser l’isolation extérieure des murs en plaçant dessous des panneaux isolants.

Les différents types de bardage

Il existe de multitudes de matériaux pour habiller votre maison individuelle : PVC, composite, fibrociment, bois naturel. Chacun de ces éléments a ses qualités et ses défauts, et c’est ce que nous allons voir maintenant.

1. Le bardage en PVC

Très apprécié pour sa capacité à redonner un coup de jeune à une construction, un bardage en PVC jouit d’une durée de vie entre 5 et 10 ans. Les lames de PVC coûtent peu cher, sont légères, faciles à poser et à entretenir. Pour couronner le tout, elles résistent aussi bien à l’humidité de manière générale comme aux intempéries. De nombreuses couleurs et finitions existent, notamment une imitation bois avec rainures, pour un aspect un peu plus naturel.

Son seul défaut serait d’être un matériau peu écologique, mais de plus en plus de fabricants utilisent des matériaux recyclés pour leurs lames PVC.

2. Le bardage composite

Le bardage composite quant à lui est composé de lames en matériaux composites, comme du bois à base de particules de bois et de résine plastique.

Il est particulièrement durable puisque très résistant aux chocs, aux intempéries et aux nuisibles. Il est aussi imputrescible. Que de qualités !

On le retrouve également dans de nombreuses couleurs et finitions de type imitation bois. Le bardage composite est issu de matières recyclées (bois et plastique recyclé), ce qui fait de lui le type de revêtement extérieur le plus écologique qui soit.

3. Le bardage en fibrociment

Autrement appelé fibres-ciment ou encore ciment composite, cette seconde peau est faite à base de ciment et de sable.

Tout comme le PVC, il donne un côté moderne à votre foyer. Sa pose, bien que délicate, permet de rénover une façade tout en améliorant ses performances énergétiques via la pose d’un isolant extérieur.

On lui octroie de nombreuses qualités : résistance aux agressions extérieures, légèreté, facilité de nettoyage. C’est même une solution plus économique que le bois !

Ce revêtement existe en une diversité de finitions et de coloris, avec des imitations bois veiné et des rendus plus lisses.

4. Le bardage en bois naturel

revetement de mur bois exterieur
© Macou via Pixabay

Si vous souhaitez que votre maison évoque une atmosphère chaleureuse et un style architectural traditionnel, le bardage en bois est la solution.

Selon l’essence de bois choisie, sa classe et son degré d’étanchéité, votre construction n’aura pas les mêmes résistances aux intempéries, rayons UV et autres nuisibles… Et n’aura pas non plus le même prix !

Faisons le point sur ce revêtement de façade très populaire en auto-construction.

Comment choisir son bardage en bois ?

Comme expliqué précédemment, divers paramètres sont à prendre en compte pour le choix de votre bardage en bois naturel : son essence, sa classe, son étanchéité.

Les différentes essences de bois

Il existe pléthore d’essences de bois, selon le coloris que vous voulez :

  • châtaignier,
  • chêne,
  • épicéa,
  • mélèze,
  • pin douglas,
  • pin maritime,
  • pin sylvestre,
  • padouk,
  • peuplier,
  • red cedar.

Sans surprise, les bois nobles comme le chêne, les bois exotiques et le red cedar sont les plus coûteux, car ils doivent être importés. Ils ont cependant l’avantage de se bonifier avec le temps, prenant de belles teintes.

Les bois européens (épicéa, pin maritime, pin douglas, mélèze) sont bien plus abordables mais nécessitent davantage d’entretien.

La classification du bois

Il existe 5 degrés d’étanchéité du bois :

  • Classe 1 : le bois est protégé des intempéries et n’est pas exposé à l’humidité ;
  • Classe 2 : abrité, le bois peut supporter de l’humidité ambiante (ponctuellement) ;
  • Classe 3 : le bois est soumis aux intempéries mais n’est pas en contact avec le sol ;
  • Classe 4 : en contact avec le sol ou de l’eau douce, le bois est exposé en permanence à l’humidité ;
  • Classe 5 : le bois est en permanence exposé à de l’eau salée.

Source : “CLASSES, CLASSEMENTS ET LABELS DANS LE BATIMENT” de monisolationecologique.com

Ainsi, il vous faudra au minimum un bois de catégorie 3 pour votre bardage, afin qu’il résiste à l’humidité fréquente.

Fournissez-vous en bardage chez Articonnex

Professionnels ou particuliers, en quête de bonnes affaires et de matériaux de qualité ? Rendez-vous chez nous ! Nous remettons sur le marché des bois de bardage déclassé, vendus à prix réduit, en provenance directe de l’usine qui les produit.

En pleine construction ou rénovation énergétique ? Votre futur revêtement de mur se trouve peut-être déjà chez nous !

Rendez-vous directement sur notre plateforme ou dans notre entrepôt.